Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnets Nomades

Carnets Nomades

Récit en photo et bavardages de nos voyages en camping car en Europe centrale, Europe de l'est et du nord; Asie Centrale et Amérique du sud


Moscou et l'Anneau d'Or

Publié par Catherine & Gilbert sur 9 Octobre 2019, 10:06am

Catégories : #Voyage en Russie

Moscou; Place rouge

Le 15 juin.

C'est sous une pluie battante et des orages que nous nous réveillons ce matin, alors en attendant que ça se tasse, nous décidons d'aller au super marché Auchamps assez proche où hier soir quelqu'un nous a indiqué que nous trouverions une carte SIM locale. Premier essais concluant du GPS Google Maps. La voix féminine synthétique nous guide sans problème  vers le centre commercial en question et on finit par trouver la boutique Mégaphone . Le préposé nous istalle la nouvelle carte et nous explique que pendant les quinze prochains jours nous aurons internet sans limitation pour 300 roubles soit environ 5 euros. En fait, je ne dois pas avoir tout compris des explications car nous aurons quelques surprises par la suite....

Bon ben...en ressortant du magasin, il pleut toujours quelle barbe pour aller se promener dans Moscou. Tant pis, on indique à la Pimprenelle du GPS "Place Rouge " et elle nous y conduit fidèlement au milieu des embouteillages  et des averses. Tout l'hyper centre de Moscou est en travaux et le parking que nous avions repéré est inaccessible mais sur les indications d'un policier, on trouve à se garer le long d'un parc . Parfait sauf qu'on ne sait pas comment faire fonctionner le parcmètre . Gil muni de son traducteur magique va demander à deux préposés en faction comment faire et ils lui expliquent tout sourire que comme il faut rentrer l'immatriculation du véhicule et que la machine ne reconnait que les immatriculations russe, c'est gratuit par voie de conséquence pour les étrangers. C'est super !

On casse rapidement la croûte au camion et c'est sous la pluie que nous nous dirigeons vers la Place rouge distante d'a peine 1 kilomètre et demi et lorsque nous arrivons...miracle ! Une belle éclaircie juste sur la basilique Saint Basile le bienheureux, une merveille absolue.

Mais quel monde sur la place malgré le temps maussade. On discute cinq minutes avec une guide en charge d'un groupe de retraités, elle a été attirée par le chien Nollan qui lui, n'est pas trop rassuré au milieu de cette foule.

Comme le temps s'éclaircit, on fait le tour de la place tranquillement, elle en vaut largement la peine puis on décide d'aller boire un coup en terrasse dans une des rares rues qui ne soit pas en travaux.

et c'est un gros coup de tonnerre qui nous chasse. Retour au fourgon sous une averse bien drue. En arrivant, les préposés au parcmètre nous disent que de l'autre coté du parc nous trouverons une place plus calme que le long du boulevard. Nos amis nous indiquent une place en retrait le long d'une palissade de chantier, l'endroit parait parfait sauf que.....

Le 16 juin

Après une nuit passablement agitée, vers 3 heures du matin, nous sommes entourés par huit camions à béton qu'à l'évidence nous gênons pour travailler, nous déménageons en pyjamas et pantoufles  en bougonnant et nous trouvons une "adresse prestigieuse", juste sous le Kremlin. Au calme, on se rendort mais au lever le temps est toujours aussi maussade alors on décide de prendre la route de Serguiev Possad. Après des kilomètres d'embouteillages pour sortir de Moscou, mais ni plus ni moins que dans toutes les grandes villes, on retrouve enfin la campagne. A Serguiev le temps s'améliore un peu et nous nous installons dans le petit "camping" juste en face de la Laure.

A nouveau on expédie le pique-nique de midi pour profiter de l'éclaircie qui se précise et on part visiter. On entre dans la Laure par une belle porte et on découvre la vingtaine de bâtiments remarquables

C'est vraiment superbe surtout, Notre Dame de la Dormition construite en 1465.. On se promène, d'un bâtiment à l'autre puis dans les jardins et, en fin d'après-midi, on va faire la queue pour aller admirer l'icône de la Vierge Orante, une des plus vieilles icônes conservée en Russie, peinte au XIV° siècle par Andreï Roublev. . Un dernier coup d’œil pour aujourd'hui à la superbe cathédrale, puis on rentre ravis à notre camping.

Le soir repas au petit café du camping : Bortch,salade de tomates ,chachlikis d'agneau et marojénie ( glace au lait entre deux gaufres qui me rappelle les glaces dont on se régalait  enfants, en vacances en Catalogne dans les années "60" ) et pour Gil une petite vodka offerte par le patron le tout pour environ 18 euros pour deux.

Le 17 juin.

Ce matin ménage dans le camion qui en avait bien besoin, repas puis on monte se promener dans la ville très animée. Toutes les boutiques sont ouvertes et, en ce dimanche,les gens profitent de ce bel après-midi ensoleillé pour se promener et faire des courses en famille. On fait  un tour dans le bazar qui ressemble bien aux bazars d'Asie Centrale ou du Maroc, organisés par profession, puis, on ramène le chien Nollan au fourgon et on se rend à la cathédrale pour assister à l'office chanté. Ces voix russes ! Un régal.

Retour au camping en passant par le grand parc.

Le 18 juin.

En route pour Suzdal avec un crachin qui mouille bien ! La jeune femme responsable du camping, la fille du restaurateur, m'appelle et me fait cadeau d'une petit couverture en polaire bleue avec un bel écusson brodé de la ville smiley Mille mercis bien sur !

On arrive à Suzdal vers midi et demi. Le temps de s'installer c'est l'heure d'aller visiter.​​​​​​ le monastère construit en bordure de la rivière Kamenka.

Coté ville ; le long de l'avenue, le monastère est bordé par un grand mur flanqué de  tours.

On se promène le long du mur en admirant les jolies maisons de bois, puis après avoir ramené le chien au fourgon on va visiter le monastère. Concert de carillon, exposition de cloches, très jolis jardins avec même un petit enclos avec des ruches.

Exposition d'icônes pas très anciennes XVIII,XIX; et XX siécles. La spécialité de Suzdal. Exposition d'émaux aussi.

On passe un moment à regarder des acteurs en costume répéter une saynète religieuse qui me fait penser à ces scènes religieuses du Moyen âge : les mystère, qui se jouaient devant les églises puis, on vient nous prévenir que le monastère va fermer ses portes aux visiteurs. Il est temps de rentrer .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philae 09/10/2019 20:34

magnifique reportage cordialement

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents