Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnets Nomades

Carnets Nomades

Récit en photo et bavardages de nos voyages en camping car en Europe centrale, Europe de l'est et du nord; Asie Centrale et Amérique du sud


1- Carnet de Roumanie -Visite rapide de Budapest

Publié par catherineGil sur 7 Juillet 2008, 05:47am

Catégories : #Roumanie en camping-car

Roumanie Roumanie

 

Budapest : Buda quartier autour de l'église saint Mathias .

 

 

 

 

 Après un séjour de quelques jours à Ptuj, ( dire Ptouï ) une charmante station balnéaire en Slovénie avec des piscines et des bains....un régal, le voyage ne commence vraiment qu'à Budapest .

Le 19 Août

Départ de Ptuj vers 9h30. La route vers Budapest est on ne peut plus facile, par contre, comme c'est moi le co-pilote lorsque nous voyageons en camping-car, j'ai trouvé le moyen de nous égarer dans Budapest pour finalement nous flanquer dans les embouteillages monstres du centre ville, de telle sorte que ce n'est qu' assez tard que nous arrivons au Zugliti Niche Camping, sur une colline dans un parc très boisé , mais avec un arrêt de bus, bien commode pour descendre en ville, à 200 mètres.

Le Niche camping est vraiment un endroit étonnant, recouvert d'une végétation abondante comme la fourrure d'un animal à peine domestiqué. Le restaurant du camping est sous une sorte de grand préau au sol pavé dont les poutres et les piliers en bois, sont sculptés dans le style d'une maison ancienne que nous avons vue, elle aussi enfouie dans la végétation, un peu plus bas, en arrivant. On nous installe au fond à coté d'un énorme figuier dont le tronc a lui aussi été poli et sculpté en utilisant les formes naturelles de l'arbre pour représenter le corps d'un homme avec , au bout de ses deux bras levés, arrêtés à moitié avant-bras , le feuillage normal de l'arbre. C'est à la fois morbide et malgré tout captivant, comme un " dieu arbre " qui aurait surgi là, pour veiller sur le foisonnement végétal qui nous entoure . Le sourire mystérieux de la serveuse en habit traditionnel, ne fait qu'ajouter à l'ambiance de conte du lieu . Revenons toutefois sur terres Sourire, le goulache était délicieux et les crêpes au chocolat divines.

Le 20 Août.

Après une nuit un peu agitée par des rêves bizarres, pas des cauchemars, non, mais bizarres . Rien d'étonnant dans cet endroit étrange. Nous prenons le bus pour aller visiter Buda et Pest ! Nous ne manquons pas d'ambition ! Visiter cette ville superbe en un jour ? C'est carrément impossible, d'autant que notre attention est captivée un long moment par un grand concours d'aviation . Des avions datant de la seconde guerre mondiale survolent la ville en rase mottes au dessus du Danube et des toits. C'est que nous sommes le 20 août jour de la fête de Saint Etienne . Après avoir fait un tour dans les grandes avenues de Pest, et entre aperçu le Château depuis le bus, nous remontons vers la place Moszkva en métro et de là, allons flâner dans les rues de Buda. A midi, on s'arrête dans une pâtisserie en face de la superbe place du Château Royal, sur laquelle, pour cause de 20 août, une grande foire à pris place. Bien entendu on y lève le nez avec délice, des vêtements, de l'artisanat, des musiciens, des clown, tout est à regarder. Ensuite, on revient faire un tour dans les vieilles rues de Buda autour de l'église Saint Mathias et dans le quartier Vizivaros.

Buda : église saint mathias les toits de céramique vernissées.

 

Comme, aujourd'hui, tout est fermé, c'est sans le moindre sentiment de culpabilité que nous nous adonnons à une activité que nous adorons, flâner en admirant les façades baroques des superbes maisons de Buda. En fin d'après-midi, nous prenons le bus, avec l'intention de dîner rapidement au camping car, et retourner en ville pour le feu d'artifice de ce soir, organisé sur le Danube . Hélas comme nous la veille, le bus est pris dans d'inextricables embouteillages, de telle sorte que nous n'aurons que le temps d'avaler rapidement quelques tartines de pâté tout en nous changeant , avant de repartir. Le bus, dans ce sens ne rencontre aucune difficulté . Nous admirons le superbe feu d'artifice depuis les arcades du Bastion des Pêcheurs où nous avons une vue imprenable sur presque tout le Danube et les jardins qui descendent en paliers successifs jusque sur les berges. Excellent tuyau que nous a donné là, la jeune femme de l'accueil du Niche. Le feu d'artifice terminé nous allons boire une bière au " Dom Café ", juste avant de prendre au vol le dernier bus pour le camping, passablement épuisés par notre journée, mais ravis.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents