Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnets Nomades

Carnets Nomades

Récit en photo et bavardages de nos voyages en camping car en Europe centrale, Europe de l'est et du nord; Asie Centrale et Amérique du sud


7- Slovaquie - Spissky Hrad, Svidnik, Stara lubovna .

Publié par catherineGil sur 11 Juillet 2008, 16:40pm

Catégories : #Slovaquie en camping-car

 

2-f--Slovaquie---Spissky-hrad-svidnik-stara-Lubova 2-f--Slovaquie---Spissky-hrad-svidnik-stara-Lubova 

 

 


Spissky hrad


Spissky hrad

La vue du château depuis la petite route est impressionnante. On voit au loin cette énorme masse et nous nous félicitons d'avoir prévu la visite le matin. Il fait à nouveau très beau et très chaud et en plein après-midi, l'ascension aurait été assez pénible, probablement.


 

Spissky hrad : au pied du chemin piétonnier qui mène à l'entrée du château.


Spissky hrad ( hrad = château ) est, lui aussi inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, énorme, c'était le plus gros château d'Europe Centrale, il domine depuis le XII° siècle la plaine environnante. Il brûle en 1780 et est abandonné à cette époque. Aujourd'hui on viste les remparts d'où on à un beau panorama .


Spissky Hrad : la vue sur la plaine en montant vers le donjon.


On visite aussi le donjon et ce qui reste du palais où sont exposées surtout des armes, des armures, dont une petite armure d'enfant dorée, et quelques statues en bois. Remarquer de belles fenêtres romane dans le palais.



Spissky Hrad : armures


Spissky hrad : statues de saints en bois polychrome du XV° siècle.


Spissky hrad  : vue depuis le donjon sur l'autre partie du château, et au loin la petite route que nous avons empruntée pour arriver .


Svidnik

Svidnik est une petite ville récente, et pour cause, elle a été construite sur les ruines de deux bourgs Vysny et Nizny Svidnik, détruits lors des combats qui opposèrent 300 000 soldats soviétiques à 300 000 soldats allemands en novembre 1944, pendant 97 jours, lors de la bataille du col de Dukla. Les allemands savaient que si les soviétiques ouvraient une brèche dans leurs défenses à cet endroit là, plus rien ne les empêcherait de s'engouffrer dans les plaines du sud.



Svidnik : Dakota US marqué de l'étoile rouge d' URSS ayant participé à la bataille de Dukla.


A la sortie de la ville, en direction de Bardejov, sur la droite, il y a un monument commémoratif de cette bataille et un musée en plein air où l'on peut voir un des 7800 dakotas US vendus par les américains pendant la seconde guerre mondiale aux russe, portant l'étoile rouge ainsi que d'autres véhicules militaires.


Svidnik : char Russe ayant aussi participé ç la bataille du col de Dukla.

Sur la colline, en face se trouve un Skansen autour de l'église, miraculeusement épargnée par les combats, où on peut voir différentes maisons en bois, typiques de la culture ruthène, granges, école, fermes, moulin .



Svidnik : l'église du skansen .


Plus loin, nous allons voir la petite église en bois du village de Krajné Cierno, pleine de charme, cachée dans les arbres. Le village est vide car nous avons croisé la quasi totalité de la population valide, dans les champs, à l'entrée du village, en train de ramasser les pommes de terre, et, jusqu'à Bardejov nous longeons une jolie vallée très romantique. Qui croirait qu'il a pu se dérouler dans ces lieux charmants une bataille aussi décisive que sanglante. Seuls, à l'entrée de chaque hameau, les cimetières militaires aux croix identiques bien alignées en rang serrés, le rappellent.


Krajne Cierno : l'église


Nous ne visiterons pas Bardejov parce que c'est jour de fête foraine et de foire. Il y a un monde fou, impossible de se garer sauf à des kilomètres. Il commence à se faire tard et nous n'avons repéré aucun lieu ou faire étape. Finalement, nous nous arrêterons beaucoup plus loin sur la grande route dans un autocamp à l'atmosphère étrange où logent les ouviers du chantier auto routier tout proche . Coté route et pompes à essence, le restaurant de l'autocamp tenu par une très jeune femme, très jolie et très, très, autoritaire, prend des airs de "grand-hôtel" de dessins animés américain, long tapis rouge sous une longue tonnelle en toile , le tout bien trop étroit pour sa prétention, quant à la salle, elle est décorée avec la même ambition maladroiteSourire . Nous aurions bien voulu manger dehors, coté "camp" à la grande table des ouvriers, où ça baragouinait un sabir, mi russe, mi polonais, mis slovaque en buvant de la vodka, mais la patronne a dû juger que ce n'était pas convenable pour nous, et nous à installés d'autorité à l'intérieur, en nous signalant qu'il était interdit de fumer Sourire. Le repas était....solide...mais bon, accompagné d'une bonne bière, pas mal , et comme nous étions les seuls, les ouvriers occupant les bungalows, typiques de tous les camping d'Europe centrale, nous nous sommes installés au milieu du prés , parés pour affronter le traditionnel orage du soir qui arpente les vallées en bougonnant et en poussant ses averses et ses raffales de vent.

Strara Lubovna

C'est par une très jolie route de montagne qu'on atteint Stara Lubovna . Les paysages Slovaques en moyenne montagne sont vraiment très beaux .



Stara Lubova quelques une des maisons du skansen.


Le skansen qui s'intitule : Musée de l'architecture folklorique dans la nature, a ceci de particulier que chaque maison a son pedigree, elle à été achetée aux héritiers et reconstruite exactement à l'identique dans le skansen avec son mobilier, vaisselle et linge de maison. On visite ainsi la maison de Vel'ky Lipnik construite en 1922 dont le propriétaire était cultivateur et meunier ; la maison d'été de Vasil'Hlinka, où toute la famille se déplaçait pendant l'été avec le troupeau pour exploiter les prairies et le bois ( bien majdan ) ; un entrepôt à blé de Vel'ka Lesna à l'architecture astucieuse, la charpente en rondin est soutenue par un pilier central sur lequel le toit est posé librement ce qui permettait de l'enlever en cas d'incendie ( fréquents en raison de la fermentation du blé et du frottement produit par l'accumulation de tonnes de grains ) ; la maison du bailli Stéfan Censkà ; celle du berger polonais Adam Stepàk de Litmanova ; la propriété de Mikùlas Soroka composée d'une maison d'habitation, d'une étable, d'une grange et d'un entrepôt à blé; la maison de l'instituteur Murcko de Udol composée de la salle de classe d'un coté du vestibule et le l'appartement de la famille de l'autre etc...il y a ainsi une quinzaine de maisons avec leur mobilier, dont on connaît l'origine exacte, c'est vraiment intéressant.



Stara Lubova : L'intérieur de la maison d'été de Vassil'hlinka


Sara Lubova : Poêle et four bâti dans le vestibule de la maison de l'instituteur avec un lit installé sur le poêle


Dominant le skansen, le château de Stara Lubovna est un haut bastion dont la dernière étape de construction, le bastion baroque de l'est ,date du XVII° . Dans la partie baroque une exposition de mobilier. Dans la partie haute, une exposition réservée à l'histoire des derniers propriétaires du château les Zamosyky et dans la partie basse datant de 1553 remarquer la brasserie et les entrepôts.


Stara Lubova : le château dominant le skansen .


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents