Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnets Nomades

Carnets Nomades

Récit en photo et bavardages de nos voyages en camping car en Europe centrale, Europe de l'est et du nord; Asie Centrale et Amérique du sud


7- Ukraine - La Crimée : De Yalta à Sudak.

Publié par catherineGil sur 14 Octobre 2008, 13:19pm

Catégories : #Ukraine et Crimée en camping-car


1-e--Ukraine-de-Yalta---Sudak 1-e--Ukraine-de-Yalta---Sudak



Yalta : Le fameux "nid d'hirondelle " en couverture de tous les guides d'Ukraine.

En partant de Foros relativement de bonne heure, la magnifique route côtière vers Yalta, semble n'être construite que pour nous . Mais où sont donc tous ces touristes dont parlent les guides ? Nous en profitons,  pour admirer le paysage à un train de sénateur . Arrivés à Yalta, ben, les voilà les touristes en question ! Nous passons sans nous arrêter devant le palais de Nicolas II à Livada où a eu lieu la conférence de Yalta, trop de monde et pas envie de chercher où garer Zébulon, d'autant que nous avons plutôt envie de visiter la maison de Tchékhov en premier. Nous remontons donc vers les hauteurs de la ville en admirant au passage les nombreux parcs et jardins malgré la circulation dans les rues étroites et encombrées  vraiment difficile .


Yalta : La maison Tchékhov .

Dans la salle de  conférence du petit musée Tchékhov attenant au jardin, on nous fait l'honneur, rien que pour nous, d'une vidéo conférence en anglais expliquant les personnages célèbres qui ont visité Tchékhov ou ont séjourné chez lui, dans cette maison où il vivait avec sa mère et sa soeur, tels Gorki ou Rakmaninov. Dans le musée, des manuscrits, de la correspondance de Tchékov, des tenues ayant appartenu à Madame Mère   de la vaisselle, le fameux piano où à joué le grand Rakmaninov . Dans la maison très, très agréable que nous avons pu visiter bien qu'elle soit en partie en restauration, des objets appartenant au maître, à sa mère ou à sa soeur.
Quant au jardin, vraiment très plaisant, avec ses airs exotiques, ce qui n'a rien d'étonnant sous ce climat, il nous a retenus un bon moment .

Yalta : Maison Tchékhov, une vue du jardin.

Comme, à la maison Tchékhov, nous sommes à deux pas de la route côtière, nous préférons continuer notre route et aller nous promener dans le joli village de Hursuf ( prononcer : Goursouf ), très pittoresque avec ses maisons de style Tatar, après avoir déjeuné d'une salade de fruits de mer dans un joli restaurant au bord de l'eau tout au fond du village .

Hursuf ( goursouf ) : une rue du village .

Hursuf : vue du village depuis le bord de mer .

Et puis, nous continuons, par une petite route, encore plus belle si c'est possible, dévalant d'une colline à une autre, dominée par de hautes falaises, parfois bordée de grands cyprès. Nous faisons étape dans un "camping" improvisé sur une plage de galets, dans un village sans nom entre Malorichens'ke et Pryvitne .

Entre Malorichens'ke et Pryvitne : camping improvisé sur la plage .

Nous installons Zébulon à coté d'une tentes et sans perdre de temps, nous sautons dans nos maillots de bain, puis dans l'eau . Oooouf .... depuis qu'on la voyait cette mer sans pouvoir y accéder pour se baigner ! On nage un long moment, l'eau est à point et on en profite bien . Lorsqu'on revient au camping-car, nos voisins sont écroulés de rire devant notre hâte à aller faire trempette . On sort le tapis de sol, la table, les fauteuils, on descend le haut-vent qui fait de la résistance, mais qui finalement avec l'aide efficace du voisin, veut bien se mettre en place, puis, on revient à l'eau .
 En toute fin d'après-midi, on laisse tout en place et on va faire un tour dans le village qui n'est que boutiques de nourriture, bars, et objets de plage. En fait, juste un village pour le camping improvisé . Ici aussi, les poissons fumés de toutes sortes sont de toutes les devantures . On traîne en mangeant une glace, on fait quelques courses puis on rentre avec l'intention d'inviter nos voisins à un apéro dîner, mais dés notre arrivée, ils viennent nous rendre visite en nous disant qu'ils vont dîner chez leur fils installé quelques tentes plus loin .
On passe la soirée tranquillement en se demandant si on n'ira pas faire un tour dans l'eau avant d'aller nous coucher, lorsqu'un odeur pestillencielle d'ordures et de poisson nous chasse . On n'est pas rentrés depuis 5 minutes que notre voisine vient frapper pour nous dire qu'il ne faut pas laisser tables et chaises dehors car on risque de nous les voler .....  nous comprenons tout à coup que pendant qu'on traînait dans le village, ils étaient restés là, pour garder nos affaires . D'où leur hâte à partir dés notre arrivée .
Dans la nuit je me réveille en pensant "ça sent l'Afrique" Ça sent l'Afrique ? Quel est ce délire ? Je me réveille davantage et je comprends que "ça ne sent pas l'Afrique " vraiment, mais que ça sent comme à M'Bour au Sénégal où on fume le poisson sur la plage sur des claies au dessus de feux d'ordures . Ici, c'est pareil, tout ce poisson fumé qu'on voit partout, est probablement séché fumé, de la même façon. Ce qui explique l'odeur terrible en fin de soirée et le fait que dans tous les villages de bord de mer où nous nous sommes arrêtés on ait vu de grand containers pour les bouteilles plastiques usagées . Ce n'était pas dans un soucis d'écologie ou de recyclage, enfin , pas comme chez nous le recyclage, mais pour que les ordures ménagères puissent être utilisées pour les fumeries de poisson, sans les fumées de plastique .
Le lendemain matin, au moment du départ, nos voisins nous font la bise comme si nous nous connaissions depuis toujours en nous souhaitant le traditionnel "bonne chance " .  ils sont vraiment tellement chaleureux ces Ukrainiens !



Sudak : la forteresse  Génoise.

Toute la ville de Sudak est à visiter, inscrite au patrimoine de l' UNESCO pour les fortifications du port, ses tours, ses églises, sa citerne et cette fameuses forteresse Génoises.
Les premières fortifications de Sudak datent du III au VII°  siècle . Au VIII° siècle Sudak devient Byzantine . Du VIII° au X° siècle , elle devient la ville la plus importante de Tauride et la place défensive la plus forte . La forteresse de 20ha est construite au XI° siècle en même temps que Sudak devient le point le plus important pour le commerce dans la région . Au XIII° siècle, Sudak ainsi que toutes les autres villes importantes de la région passe sous la domination Tatar de la Horde d'Or et devient par ce fait le port le plus important du nord de la Mer Noire . A la fin du XIII° siècle à la suite d'une confrontation militaire avec les villes Italiennes de Gênes et de Venise Sudak passe sous domination Génoise de 1365 à 1475 . Les génois améliorent la forteresse d'où son nom de "Forteresse Génoise" et lorsque Sudak passe sous la domination Ottomane, elle ne perd rien de sa prédominance sur la région. Ce n'est que vers le début du XVII° siècle que s'amorce son déclin. Lors de l'invasion des troupes Russes en 1771, Sudak était devenu une petite ville uniquement pittoresque . En 1958 lorsque la forteresse devient monument historique, toute la ville ancienne avait encore gardé l'intégralité de son système défensif médiéval dans tous ses détails .

Sudak : la forteresse coté nord/Ouest

Hélas, nous ne visiterons que la forteresse à Sudak, Gil ayant reçu dans la matinée un SMS, le prévenant qu'un rendez-vous professionnel important, prévu de longue date avait été significativement avancé ( c'est une malédiction ces téléphones portables, lorsqu'il ne nous mettent pas en contact avec un de nos enfants !  )
Il nous faut donc nous avancer vers Odessa sans flâner .



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents