Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnets Nomades

Carnets Nomades

Récit en photo et bavardages de nos voyages en camping car en Europe centrale, Europe de l'est et du nord; Asie Centrale et Amérique du sud


Argentine du 18 au 23 Janvier

Publié par Catherine & Gilbert sur 5 Février 2010, 17:48pm

Catégories : #Amérique du Sud - le carnet de bord


lRoutesZébulon dans la Pampa

Le 18 janvier, nous sommes encore au camping la Puerta de Chascomus et nous en profitons pour faire un grand ménage dans Zébulon qui en à bien besoin.
Il fait une journée accablante de chaleur sous un ciel qui se couvre de plus en plus. En fin d'après midi, on se traîne jusqu'au village faire quelques courses.

Dans la nuit, très gros orage venant du sud

Le 19 janvier, on prend la route pour Mar de Ajo toujours sous la pluie, car nous espérions trouver là un camping avec Wi-Fi ( pour mettre le blog en route  ) Mais la fille de la réception, débordée par la queue de clients qui attendent, me fait des comptes qui ne ressemblent à rien, m'expliquant que si nous restons deux jours nous allons payer plus cher que si nous restons trois, nous repartons. De toutes façons, cette côte ressemble au Palavas des années 70 et ne nous plaît pas du tout.
Finalement, nous trouvons un joli petit parking sous les pins un peu plus bas à Pinamar, où on reçoit très très mal un WI-Fi mais qui nous permet tout de même, très mal, de joindre J.F.

Le 20 janvier. En, route vers le sud. nous avalons des kilomètres et des kilomètres de route toute droite dans un paysage ou cultures alternent avec des zones de marécages; où paissent de gros troupeaux de vaches et de chevaux.

RoutesGaucho amenant son troupeau de chevaux à un troupeau plus important.

Dans un village, au hasard de la route, nous croisons un gaucho avec son troupeau de chevaux. Il est très fier que nous nous arrétions pour le prendre en photo.

Le soir, on s'arrête dans un village : 3 Arroyos, où nous dormons sur le parking de la gare des cars, non sans avoir, une fois de plus, taillé une bavette avec un curieux de notre "motorhome"

Le 21 janvier, à nouveau la Pampa immense. Au niveau de Bahia Blanca, premier contrôle sanitaire, une occasion pour nous ponctionner de 20 pésos et, 50 kilomètres plus loin, autre contrôle, pour fêter notre entrée en Patagonie, gratuit celui-çi.
Le soir, nous campons en bordure de la plage à Balnéario Del Condor, où nous avons le plaisir de rencontrer "Les Pailles" , d'autres VFistes avec leurs deux enfants. Nous prenons l'apéritif ensembles dans Zébulon et, à la fin du repas, ils nous font passer des crêpes
Dans le ciel des miriades de ....perroquets

EL CONDOREl Condor : vol de perroquets

Renseignements pris ils seraient 35000 individus , nichant dans douze kilomètres de falaises et ce serait la colonie de perroquets la plus importante du monde .
Quoi qu'il en soit, ça piaille dur !

Argentine : Balneario-Del-Condor Argentine : Balneario-Del-Condor



Le 22 janvier. Après une promenade sur la plage pour photographier les perroquets, nous nous dirigeons vers la toute proche Viedma, à la recherche d'un garage pour faire voir notre filtre à gazoil qui fuit de nouveau. Conclusion, il faut le changer. Le garagiste indique un endroit à Gil où il pourra en trouver un et un client qui se trouvait là, lui propose de le lui conduire en voiture. Les Argentins sont extraordinairement gentils et serviables . Nous le vérifierons souvent par la suite ....
 Au loin, sur une colline, un guanaco en ombre chinoise surveille la route puis se détourne et part en sautant.
Le soir, nous arrivons à Puerto Madryn où ne trouvant rien où dormir car il y a une fête en ville nous allons vers le camping ACA très éloigné de la ville du coté du monument de l'Indien. Camping semble-t-il très prisé car il est complet. Pour 50 pesos on nous attribue une mechante place sur un chemin poussiéreux, loin de tout . Bof, pour une seule nuit, ça ira .

Le 23 janvier, très beau et très grand vent . Nous prenons la piste pour Punta Loma où vit une colonie de lions de mer que nous admirons un bon bout de temps.

VALDESPunta Loma : Lion de mer

Ils vivent leur vie , totalement indifférents à nos regards indiscrets, les mâles rugissant, ces dames s'occupant des petits tandis que les "adolescents" s'amusent et se poursuivent dans la baie . Ce morceau de vie sauvage nous captive et on en profite pour prendre un bon coup de soleil.

L'après midi, nous nous dirigeons vers la péninsule Valdés proprement dite ( 45 pesos par personnes ) et le soir nous campons sur la plage de Puerto Pyramides qui a un petit air de Bauduc, pour ceux qui connaissent , non sans nous être baignés avec grand plaisir. Ici comme partout, des gens viennent nous faire un brin de conversation .








Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents