Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnets Nomades

Carnets Nomades

Récit en photo et bavardages de nos voyages en camping car en Europe centrale, Europe de l'est et du nord; Asie Centrale et Amérique du sud


Argentine du 24 au 28 janvier

Publié par Catherine & Gilbert sur 14 Février 2010, 13:56pm

Catégories : #Amérique du Sud - le carnet de bord

VALDESPéninsule Valdés

Argentine : Peninsule-Valdes Argentine : Peninsule-Valdes

Le 24 janvier,lever de bonne heure, enfin, pour nous car nous ne nous réveillons jamais avant 8 heures et demi depuis que nous sommes en Argentine ! Et on part à la recherche d'un Wi-Fi comme nous avions pris rendez-vous avec les garçons pour les appeler vers midi. Nous en trouvons un, très bon à l'hôtel "Paradise" mais les enfants ne sont pas au rendez-vous alors nous partons visiter la péninsule . Il fait très, très beau avec énormément de vent et c'est notre premier "ripio"....aïe,aïe,aïe .... quelle poussière ! Les argentins eux ne sont pas troublés et conduisent à fond la caisse malgré la tôle ondulée et les nuages de poussière soulevés par le vent et la circulation. Mais bon, c'est le prix à payer pour voir des éléphants de mer, un peu comme dans un zoo finalement, de très loin et derrière des barrières qu'on ne doit pas franchir . La réputation de "vie sauvage" de la péninsule nous paraît un peu surfaite :  chemins bien balisés, cafétérias aux endroits stratégiques, foule de touristes, interdiction de pique-niquer pour être sur de draîner un maximum de gens .... Tout celà nous déçoit passablement. En l'absence des baleines, qui doivent être un spectacle extraordinaires, ça manque vraiment d'authenticité. Devant le belvédère pour admirer les pingouins, nous voyons arriver le motard du Grande Buenos Aires en grande forme. Il est tout content parce qu'il a rencontré des motards argentins sur la côte, fort sympathiques . Il a l'air très en forme ce qui nous fait bien plaisir . Nous restons un moment à admirer le petit peuple hyper bruyant et passablement irascible des pingouins qui se pincent mutuellement l'arrière train dés qu'un individu s'approche un peu trop d'un groupe, ce qui nous fait éclater de rire, puis nous continuons notre route dans les nuages de poussière soulevés par le vent et les voitures. A un moment, j'apeçrois un lièvre de Patagonie debout sur son train arrière, tout rouquin et gros comme un petit chien, plus loin un groupe d'émeu, gris mouchetés dans la végétation grise.
Le soir, on revient à Puerto Piramides se garer devant l'hôtel Paradise où nous avons l'intention d'aller dîner . Nous passerons la nuit au calme, garés devant l'hôtel.

TrelewKiosque à musique de Trelew

Le 25 Janvier, Départ à notre heure habituelle vers Trelew . Toujours grand beau et grand vent. Nous faisons une visite rapide du centre ville , puis, installés devant la point Information touristes, où on a un trés bon Wi-Fi ( il ne faut pas plus de 5 minutes pour télécharger une photo,) je commence à m'occuper sérieusement du blog. Nuit à nouveau  plus ou moins au calme sur le parking de la gare routière.

Le 26 janvier, on dépose une lessive à une lavaderia à Rawson puis on va s'installer sur la Playa de l'Union en bout de plage, près du port de pêche.Toujours grand grand beau et grand grand vent mais il ne fait pas très chaud, ce qui nous change d'hier. On fait une longue promenade sur la plage puis on s'installe pour regarder les surfeurs qui s'en donnent à coeur joie dans les énormes vagues.Nuit on ne peut plus calme.

GAIMANGaïman : Une maison comme sortie d'un album "Du Petit Père Castor"

Le 27  janvier. Après quelques courses, nous arrivons au camping des pompiers volontaires de Gaïman, installé en bordure de la rivière Chubut qui donne son nom à la province, à l'ombre de gros tamaris. Il fait à nouveau une chaleur accablante et le responsable du camping nous dit que ce sont des températures tout à fait exceptionnelles pour la région.
Lorsque la chaleur est un peu plus raisonnable vers 18 heures nous allons visiter le village tout à fait charmant avec ses maisons anciennes construites par les premier colons Gallois et bien entendu, nous ne résistons pas à l'attrait des "Maisons de thé" qui sont le rendez-vous touristique incontournable du village, d'ailleur tout à fait à la hauteur de leur réputation ! Enorme collation de tartines de pains différents et de portions de gâteau qui pour être  " so british", n'en sont pas moins délicieux.

DolavonDolavon, canal sur la Chubut

Le 28 janvier, toujours aussi chaud et venteux. Nous passons la matinée et une bonne partie de l'après-midi à l'ombre puis nous allons visiter le village voisin de Dolavon qui prend des airs d'oasis dans ce paysage désertique, il est construit le long d'un canal de dérivation de la Chubut, ponctué de roues à aube en bois. Des enfants se baignent et plongent dans le canal et.... si nous osions nous en ferions bien autant ! Le soir, le vent, toujous aussi violent tourne, et la température chute, il ferait presque froid.

Argentine---Trelew--Gaiman---Dolavon. Argentine---Trelew--Gaiman---Dolavon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents