Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnets Nomades

Carnets Nomades

Récit en photo et bavardages de nos voyages en camping car en Europe centrale, Europe de l'est et du nord; Asie Centrale et Amérique du sud


Estéros Del Ibera

Publié par Catherine & Gilbert sur 24 Octobre 2010, 19:39pm

Catégories : #Amérique du Sud - le carnet de bord

Esteros del IberaSur la piste vers Carlos Pélégrini une famille de capibaras en espagnol ou de carpinchos en Brésilien, prennent le risque de se faire écraser par quelque chauffard !

Estero-Del-Ibera Estero-Del-Ibera

Le 16 septembre,

Départ pour Colonia Carlos Pelegrini vers midi. Effectivement, par temps de pluie comme il est tombé ces jours ci, la route doit être très, très boueuse mais nous avons vu bien pire ! La piste n'est finalement pas si mauvaise que ça. Très belles estancias sur le bord de la piste et dès qu'on arrive dans la réserve régionale de l'Estéros, des colonie de carpinchos ces énormes rongeurs à la bouille sympathique, dont certains atteingnent 80 kilos, se promènent sur les bords de la route ou se baignent dans les marais.

La laguna del Ibera, 53 kilomètres carré, est l'une des 7 immenses lagunes de la réserve naturelle del Estéro del Ibéra qui s'étend sur 13000 kilomètres carré dans l'ancien lit du rio Parana, uniquement alimentée en eaux de pluie ce qui la préserve de toute pollution. Sa profondeur peut atteindre 3 mètres mais elles est en moyenne de 1 mètre.


 

Esteros del Ibera

 

Coucher de soleil sur l'Estéro.

 

 Beaucoup d'oiseaux, des hérons, gris ou blancs et plein d'autres échassiers dont nous ignorons le nom et....hélas , comme d'habitude en Argentine, 5 capibaras et deux renards, écrasés! Ces argentins doivent vraiment nous prendre pour des imbéciles à nous faire payer, et cher, pour voir des animaux qu'ils écrasent et laissent pourrir sur le bord de la route comme si ce n'était rien.

Arrivés de bonne heure au superbe camping de Colonia Pélégrini, propre, impeccable, c'est la première fois qu'en Argentine nous trouvons un camping aussi bien tenu, aussi, nous allons rester ici quelques jours.


Rencontré un couple de français et leurs deux garçons, tous les 4 bien sympathiques.

Le 17 septembre,

Gros ménage dans le camping-car et l'après-midi flemme en observant les oiseaux qui habitent les arbres du camping et les marais.


 

Esteros del Ibera

 

Cardinal défendant un bout de pomme que je leur avais donné de la convoitise des autres oiseaux qui peuplent la forêt et les abords du camping.


 

Le 18 septembre,

Le matin, courses dans Colonia Pelegrini et l'après-midi promenade dans la réserve ou nous apercevons un couple de singes que Gil essaye de prendre en photo,

un petit cerf qui s'éclipse en entendant un groupe d'argentins bavards et bruyants, des carpinchos et puis retour au camping.

 

 

Esteros del Ibera

Singe hurleur jouant dans un arbre. La femelle est "blonde comme vous" m'explique le garde parc ..... Merci, j'uis très flattée Mais vous pourrez voir d'ans l'album en lien que madame singe est plutôt rouquine non, mais !

 

 

 

Le 19,20,21,22, septembre,

Promenades dans le parc,on marche beaucoup ici , Courses dans le village de Carlos Pélégrini aux rues transformées en bourbier par les nuits d'orages, photos d'animaux, on se régale. Un jour, alors que nous mangeons dehors dans le camping, nous avons la visite d'un couple de colibris verts, impossibles à photographier vu leur rapidité. L'un d'eux à frôlé l'oreille de Gil qui certifie avoir entendu zooom! comme s'il s'agissait d'une petit voiture.

Un autre jour, Gil va au village faire quelques courses pendant que je m'occupe de Zébulon et "voila-t-y pas" qu'à l'épicerie on lui dit que le boucher est allé chercher la viande "al campo". Il attend un bon moment puis le boucher décharge la carcasse, lui sert le "biffe de chorizo" qu'il avait demandé, et lorsqu'il revient au camion, la viande est encore chaude de la chaleur de la bête !!!! Pour de la viande fraîche, c'est de la viande fraîche Comme ça nous dégoûte un peu, nous attendons le lendemain pour la manger .....


 

Esteros del IberaTiens ! A propos de carnassier, je vous présente l'un des deux jacarés qui vivent près de l'entrée de la réserve. Nous en verrons bien d'autres lors de nos promenades.

On attend que le temps se remette au beau et que la piste sèche un peu pour reprendre la route vers Mercedes.

Le 23 septembre,

Promenade en bateau sur le lac, fraîche mais agréable, qui nous permet de voir les deux espèces de yacaré( jacaré ) un cerf, et toujours beaucoup d'oiseaux.

 

 

Esteros del Ibera

Madame kamichi au braiment d'âne, couve....

 

Comme il n'a pas plu de toute la nuit mais que de nouveau le temps devient menaçant, nous décidons de reprendre la piste, dés midi vers Mercedes où on arrive vers 16 heures. Après être passés au wi-fi où on a  les garçons par skipe, puis on revient s'installer sur notre parking de Sainte Rita.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents